• English
  • Français

Domaine Tempier

YAM, le magazine des chefs 15 octobre/novembre 2013
YAM, le magazine des chefs

DANIEL RAVIER, L'ESPRIT DE TEMPIER
DEPUIS 2000, CE RÉGISSEUR GONFLÉ D'HUMI LITÉ PERPÉTUE L'ÂME ET LE GOÛT DU DOMAINE MYTHIQUE EN VIN IFIANT SES CUVÉES EN PARFAIT ACCORD AVEC LES ENFANTS DE LUCIE TEMP IER ET DE LUCIEN PEYRAUD.
Originaire de l'Isère, ce petit-fils de vigneron réalise aujourd'hui son rêve. La famille Tempier lui a confié la gestion du domaine au quotidien , pour mieux se concentrer sur les décisions stratégiques.
Après une fornation classique en viticu lture et oenologie à Montpellier; ce montagnard tombe vite sous le charme de la Provence. Outre sa femme qui a grandi à Marseille, Daniel Ravier est immédiatement séduit par l'appellation Bandol découverte par hasard au domaine Ott , voisin de Tempier.
«J'ai été fasciné par le climat, l'environnement, la dimension humaine et le mourvèdre, qu'on ignore avant d'arriver ici », avoue le régisseur.
Après 14 vinifications, ce passionné n'a pas dérogé aux grands principes à l'oeuvre chez Tempier: respecter ce que nous donne la vigne, qui « représente 95 % du travail », et exprimer a u mieu x le potentiel du terroir, Pour souligner que son domaine de prédilection a toujours travaillé en bio, Daniel Ravier raconte que lorsqu'un marchand de produits chimiques arrivait au domaine à l'époque de Lucien Peyraud, ce dernier lui rétorquait: «Monsieur je sais que vous faites un métier difficile, mais vous ne vendrez rien ici, merci , au revcoir!» Aujourd'hui, rien n'a change. «On se doit de cultiver et vinifier proprement, ainsi que de respecter notre terroir, la santé de nos salariés et celle de nos fidèles amateurs », comme l'écrivain Jim Harrison, qui ne jure que par La Migoua , La Tourtine et Cabassaou.
Constamment en quête de puissance, de fraîcheur et de délicatesse, Daniel Ravier s'illustre aussi par ses assemblages.
« Le mourvèdre sera toujours meilleur avec autre chose.» Du coup, le bonhomme «travaille avec un oenologue, car l'oeil extérieur permet souvent de recadrer notre propos : les ayatollah, quelle que soit leur chapelle, m'insupportent » , conclut ce personnage au caractère bien «Tempier» !